Extraction du pétrole : les machines nécessaires pour son bon déroulement

Extraction du pétrole : les machines nécessaires pour son bon déroulement

Après plus de 150 ans d'exploitation pétrolière, l'or noir coule toujours à flots. L'épuisement de certaines réserves est compensé par la découverte de nouveaux gisements. En même temps, l'amélioration des techniques de forage et surtout des équipements contribue à la croissance de la production pétrolière.

Les matériels pour le forage

Que l'exploitation se trouve sur la terre ferme ou en mer, le forage est une étape cruciale. Il permet d'évaluer le volume d'hydrocarbures contenu dans un réservoir. Si on prend la décision d'exploiter le gisement, on multiplie les forages du champ pétrolier.

Réussir un forage est donc capital et disposer d'un moyen performant pour atteindre le réservoir est indispensable. Un derrick supporte alors des tiges de forages dont la tête est équipée de trépan. C'est une tête de forage constituée de fraise en acier très résistant. Par rotation, il creuse un trou circulaire en désagrégeant les roches du sous-sol.

La durée d'un forage dépend de la dureté des roches composant le sous-sol et de la profondeur du réservoir. Ainsi, il faut rajouter des tiges de forages au fur et à mesure que le puits s'approfondit. Les élévateurs pour tubes de forage sont alors nécessaires.

Un dispositif de forage est doté d'un bloc obturateur de puits ou BOP, dit Blow Out Preventer en anglais. Il sert à boucher le puits durant le forage pour éviter une éruption. Durant toutes ces étapes, on a besoin de sécurité de serrage.

Le dispositif d'extraction

Après que le réservoir soit atteint, on enlève le trépan et les tiges de forage. Les techniciens perforent alors la roche pour que les hydrocarbures remontent vers le puits. Ensuite, on remplace le derrick et les équipements de forage par une tête de puits, dit arbre de Noël ou arbre.

L'arbre est constitué d'un ensemble de vannes, de bobines, de robinets et de pièces d'ajustages. Elle comporte deux vannes maîtresses. Ouverte durant l'extraction, la vanne inférieure est activée manuellement, tandis que la vanne supérieure est activée à distance par système hydraulique en cas d'urgence.

En principe, l'arbre est destiné à contrôler la pression du puits. Il permet d'ajuster le débit de pétrole. On l'utilise aussi dans une opération de fracturation, d'injection d'acidification qui facilite l'extraction d'hydrocarbure.

Exigence de matériels fiables et performants

Ces différentes étapes de l'extraction nécessitent des matériels fiables performants. En effet, ils assurent aussi bien la rentabilité de l'exploitation pétrolière que la sécurité du personnel d'exploitation. C'est pourquoi Philia Energy est attentif sur l'évolution des équipements d'extraction de pétrole.

Pour répondre à ces exigences, des groupes investissent dans la recherche afin de proposer des matériels adaptés aux défis de l'exploration et de l'exploitation de pétrole. En effet, la quête de nouveaux gisements pousse les techniciens à concevoir de nouveaux matériels intégrant de nouvelles spécificités. Philia SA est partie prenante dans cette démarche.

Ainsi, la fabrication de ces matériels capitalise les données sur le terrain et bénéficie des dernières avancées technologiques afin de les améliorer. Pour Philia SA, les conclusions des tests sont déterminantes dans le choix d'un matériel.